Logo
LES ENTARTISTES

membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers


Accueil Manifestes Archives Scrutin Entart-Liste Liens Courrier
 
Communiques de Presse

Logo des Entartistes

Montréal, Vendredi le 26 Février 1999

Monsieur Pierre Sane,
Secrétaire Général Amnistie Internationale, Londres


Cher monsieur, la larme qui coule de l'oeil du crocodile fait sonner l'alarme de la clochette des bouffons du monde entier. En effet, les trois braves entarteurs connus sous le nom de "Cherry Pie 3" de la faction californienne BBB (Biotic Baking Brigade) de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers, ont été condamnés mercredi le 24 Février à 6 mois de prison pour l'entartement du maire Willie Brown de San Francisco; Ce dessert désapprobateur mais pacifique fût servi au maire dans le but de dénoncer l'injuste répression que ce dernier préconise envers les itinérants de sa ville, et non pas comme un assaut contre sa personne.

Les Entartistes de Montréal, ayant servis le dessert à leur propre maire (qui a réagi avec le sens de l'humour approprié, et non l'esprit vengeur et terrifiant de son cousin américain), demandent à Amnistie Internationale (et aux maires et mairesses de l'univers) de se joindre au mouvement de protestation pacifique par l'absurde en exigeant avec nous la libération immédiate de nos collègues entarteurs de San Francisco, afin de redonner au maire de cette belle ville le sens de l'humour dont il a tant besoin pour accomplir adéquatement sa noble fonction.

Emprisonner les fous du rois, c'est comme étendre du béton et de l'asphalte sur une prairie fleurie au centre de laquelle perche royalement un pommier en fleur. Cette condamnation politique et absurde risque d'être l'élément déclencheur d'un entartement total et planétaire de citoyens américains dans les villes où la crème est de bon goût, comme Sylvester Stallone à Montréal, ou Bill Gates à Bruxelles... Si ces trois héros pâtissiers demeurent prisonniers, le châtiment chantillesque pourrait répandre son onction extrême parmi les méchants et les pince-sans-rire américains...

Voilà la raison pour laquelle nous vous faisons parvenir cette lettre de protestation contre cet emprisonnement politique et abusif: pour exiger la libération immédiate de ces trois braves entarteurs, épris de justice et d'humour...

Nous, les fous de Montréal, offrons l'asile...politique aux fous de San Francisco.

Que Justice soit Fête!
Que Qui Peut Puisse!


Les Entartistes,
membres de l'Internationale des Anarchos-Pâtissiers

 

 
 

 page précédente page suivante 
QUE QUI PEUT PUISSE!